Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Antoine Emaz par Michel Durigneux


Le numéro 93 du Matricule des anges (mai 2008) propose un dossier consacré à Antoine Emaz et signé par Thierry Guichard.






Miniautobiographie :
"Né en 1955. Ensuite, vie ordinaire, entre pas facile et pas impossible, comme tout le monde. Je ne vois pas quoi dire d'autre qui serait un peu nécessaire, ou éclairant, au delà, autour ou en deçà des poèmes. Si tout poème est bien de circonstances, écrire vise à délaver assez pour qu'il devienne une interface, et non un miroir. Voilà pourquoi devoir alimenter le moulin biographique me gêne toujours autant. Une chose pourtant : je revendique le droit à la contradiction, au risque, à la tentative, voire au ratage. La poésie n'est pas pour moi un exercice réussi lorsque les contraintes ou les procédures ont été respectées, elle est à chaque fois invention d'un écrire-vivre, tension de langue contre ce qui nous rend muets."
Antoine Emaz

Biobibliographie :
Né en 1955, Antoine Emaz vit à Angers.
Parmi les dernières publications, on peut citer :
           Cambouis, éd. Seuil, 2009
           Peau, éd. Tarabuste, 2008
           Caisse claire, anthologie 1990-1997, éd. Seuil, Points Poésie, 2007
           De l'air, éd. Le dé bleu, 2006
           Sur la fin, éd. Wigwam, 2006
           Os, éd. Tarabuste, 2004
           K.-O, éd. Inventaire/Invention, 2004
           Lichen, lichen, éd. Rehauts, 2003
           Ras, éd. Tarabuste, 2002

 

Antoine Emaz ? On ne le présente plus . Il fait déjà la couverture des magazines (Le Matricule des Anges n° 93 de mai 2008). Une anthologie de ses poèmes (1990-1997) a été publiée en 2007 en collection de poche, Points-Poésie, aux éditions du Seuil (Caisse claire). Initiative qui a fait pâlir de jalousie certains parisiens de la poésie.

Pourquoi l’avoir invité au festival Poètes au potager ? Parce que chez lui la poésie est celle du vécu ; elle est au plus près du réel, tranchante et âpre. Elle est faite d’une considérable économie de mots et de moyens qui lui donne sa force et sa proximité avec le quotidien. Et elle est traversée de la thématique du jardin. Antoine Emaz l’affirme lui-même : (…) il y a le désir de noter le jardin, le désir du jardin en mots, pas seulement être dans le jardin, sinon je n’écrirais pas. (…) Le bouquet d’œillets de poètes offert à S. la semaine dernière tient encore bien la route malgré l’atmosphère tabagique que je lui inflige. De la solidité des œillets, sinon des poètes, par les temps qui courent. Importance de la présence végétale dans mon environnement immédiat. (Cambouis)

Pour évoquer la bibliographie très touffue du poète, il suffirait de retenir les titres toujours très brefs de ses différents recueils de poèmes, et d’en faire un poème-liste, un poème-inventaire :               En deçà

                                                                C’est

                                                                Peu importe

                                                                Entre

                                                                Sable

                                                                Boue

                                                                Soirs

                                                                Je ne

                                                                RAS

                                                                K.-O.

                                                                Os

                                                                Sur la fin

                                                                De l’air

                                                                Peau

 

Antoine Emaz vient de faire paraître aux éditions du Seuil, en collection Déplacements, un livre de notes qui rassemble le travail important de carnets, de lectures et de réflexions qu’il accomplit au quotidien. Le poète nous ouvre son atelier, sa cuisine. Il nous invite à l’observer les mains dans le cambouis des mots, à partager ce labeur au jour le jour de la poésie, sa réflexion sur l’écriture.

 Amandine Marembert (présentation à la médiathèque:

Partager cette page

Repost 0
Published by

Nous contacter

04 70 28 10 29
Association pOètes au pOtager
2 rue de Marignon
03 100 Montluçon

dominique.fournil@laposte.net

pOètes au pOtager

festival de poésie contemporaine

à Montluçon

le dernier week-end de juin

Les poètes invités lisent leurs textes en public

(et à ciel ouvert si le temps le permet).

Archives